FRA

Enthousiasme + Effort + Formation = Objectifs

14.02.2013
Chef GMcash
Enthousiasme + Effort + Formation = Objectifs

« Ne te soucies pas, tu verras que tout ira bien », « Quelquefois les débuts sont les plus durs », « Au début, les choses sont plus difficiles », « Tout est question de travailler et travailler encore comme si la fin du monde allait arriver »… Voici quelques-unes des phrases qu’entend un entrepreneur lorsqu’il commence à donner une forme physique à son projet.

Je m’appelle Xanty Elías. J’ai commencé à jouer avec les pâtes à pain à l’âge de 12 ans. Précoce ? Je dirais plutôt inquiet. Je sais maintenant que, dans le fond, ce que je cherchais, et que je cherche encore, est de rendre les autres heureux et, à cet âge là, j’ai trouvé l’une des meilleures façons de le faire : à travers la gastronomie. Et après des années d’étude et de métier, l’opportunité s’est présentée pour que je devienne le capitaine et le propriétaire du navire. Acánthum. Un projet plein d’espoirs, de travail, de ténacité et de bonnes personnes, parce que les bons produits, bien évidemment et quoi qu’il arrive, sont là.

Je pense que personne n’est jamais tranquille, encore moins, que les choses se font toutes seules et que les débuts sont durs. Mais ce qui est réellement difficile, c’est de pouvoir rester sur la crête de la vague et que l’effort ne se mesure pas seulement par le travail physique et le développement de la production, mais aussi par les apports que nous faisons à la « capacité de production ».

Chercher une idée qui puisse entrer sur le marché, c’est difficile, la mettre en marche complique le projet. Mais il est stimulant de voir comment elle fonctionne et tout cela est plus rentable que tout investissement sûr que nous pourrions faire.

Nous pensons quelquefois que la créativité dans l’hôtellerie n’est fondée que sur le design de la décoration, ou sur la cuisine, mais aujourd’hui plus que jamais, nous vivons dans l’ère de la créativité entrepreneuriale et hôtelière.

Chez Acánthum, l’un des aspects où investir temps et effort était de faire évoluer la cuisine traditionnelle de la province de Huelva, Nous nous trouvions dans une situation où nous constations que les clients, non initiés dans la gastronomie d’avant-garde, se trouvaient perdus, par exemple, au commencement du service d’un menu de dégustation. 

C’est alors que nous nous sommes rendus compte que nous ne pouvions pas toujours penser que c’était nos clients qui ne savaient pas manger mais que c’était nous qui devions adapter notre cuisine à alimenter leur estomac et leurs connaissances. Pour ce faire, nous avons mis en pratique les «show cookings » pour démontrer au client que, souvent, nous repoussons ce que nous ne connaissons pas et que, en le connaissant de plus près, à 70 cm seulement du feu, nous pourrons voir comment les plats sont élaborés, apprendre à les apprécier, voire à les cuisiner à la maison. 

Pour nous, c’est une expérience extrêmement positive, je la compare avec l’expérience d’un acteur de cinéma ou de théâtre. Au cinéma, nous pouvons multiplier par des centaines de milliers les copies d’un film, le projet étudié et travaillé. Mais la seule façon de voir le succès qu’il remporte est par le nombre de copies ou de places vendues. Et en tant qu’entreprise, vous ne recevez que des données. Néanmoins au théâtre, nous ne pourrons pas multiplier l’œuvre puisqu’elle se joue en direct absolu et la façon de voir le résultat chez nos spectateurs est, à la fin de la représentation, avec les applaudissements, et aussi avec la critique. C’est là notre partie positive, recevoir un feedback, réel et à l’instant. Une information on ne peut plus précieuse.

Nous montrons notre cœur, nous nous ouvrons au client sans le tromper, pour générer une confiance entre notre client et notre entreprise. Ce travail répercute sur la génération d’une expérience gastronomique positive, un client/porte-parole proactif. C’est le client qui se sent fier d’avoir vécu une expérience positive avec l’entreprise et qui la promotionne et la publie dans tout son cercle de confiance.

Quelquefois, les investissements ne sont pas tant d’ordre économique mais créatif.

Tous les 15 jours nous nous verrons ici, où nous pourrons parler et commenter les inquiétudes des entrepreneurs gastronomiques, gastronomes, cuisiniers amateurs, et entrepreneurs de l’hôtellerie en général. J’espère que vous y participerez et que vous exposerez vos opinions afin d’enrichir, entre nous tous, ce grand blog. 

 
Chef GMcash
Cocinero

Realiza showcookings y aconseja en la realización de cartas y menús para restaurantes

B26488528
Gerente
71268874Q

Commentaires